NASH: action de la chlorella sur la résistance à l'insuline et sur les biomarqueurs inflammatoires

Il est reconnu que la chlorella (Chlorella vulgaris) réduit la dyslipidémie et l'hypertension. Elle aurait aussi des effets anti-inflammatoires et améliorerait la résistance à l'insuline, mais ces éléments n'ont pas encore été rapportés.

La stéatose hépatique chez des sujets non alcooliques (NASH) est un trouble hépatique faisant partie du syndrome métabolique, fortement associé à la résistance à l'insuline et à l'inflammation.

Une nouvelle étude interventionnelle a été menée afin d'étudier les effets de la chlorella en supplémentation sur l'homéostasie glycémique, la résistance à l'insuline et l'inflammation chez des patients présentant une NASH.

70 patients ont été inclus et divisés en deux groupes: le premier groupe a pris pendant 8 semaines une supplémentation de 300mg de chlorella 4 fois par jour, le second groupe a reçu un placebo. Plusieurs paramètres ont été relevés avant le début de l'étude et à la fin des 8 semaines: mesures anthropométriques, enzymes hépatiques, glycémie à jeun, insuline, hsCRP (high sensitive C-reactive protein), facteur tumoral-alpha (TNF-a ainsi que le score HOMA qui est une évaluation de la résistance à l'insuline.

Les mesures anthropométriques ont diminué dans les deux groupes de manière significative, mais de manière plus importante dans le groupe qui a reçu la chlorella.

Les concentrations en enzymes hépatiques du sérum, la glycémie à jeun et le hsCRP ont également diminué de manière significative dans le groupe traité à la chlorella.

La concentration en insuline du sérum et le score HOMA ont augmenté significativement seulement chez les sujets du groupe qui a reçu de la chlorella.

Une amélioration modérée des paramètres glucose sanguin et TNF-adans le groupe traité a été observée, même après ajustement statistique.
Les autres paramètres n'ont pas montré de différence significative entre les deux groupes à la fin de l'étude.

En conclusion, la chlorella en supplémentation pourrait être considérée comme traitement complémentaire pour diminuer le poids, améliorer la glycémie et réduire le hsCRP ainsi que pour améliorer la fonction hépatique chez les patients présentant une stéatose hépatique non alcoolique.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.