Le Collège de médecine générale se mue en ASBL

On vous parlait depuis un bout de temps du « Collège de médecine générale » (CMG). Hier soir, il s’est paré d’atours officiels : il s’est constitué en asbl. Encore un « machin » de plus, un nouvel acronyme à retenir dans le dense paysage de la représentation MG ? Le Collège, justement, a un côté anti-éparpillement.

Pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents, le Collège est l’héritier de la « coupole francophone » dont l’ex-présidente du GBO, Anne Gillet, a porté la création après les avant-dernières élections médicales. A l’époque, divers éléments - dont la percée spectaculaire d’AADM, le syndicat issu de l’association flamande Domus Medica - faisaient craindre une minorisation de la défense professionnelle francophone. D’où l’idée d’un rapprochement, sous bannière commune, non seulement des syndicats mais aussi des autres organisations MG, de la SSMG aux cercles en passant par les DUMG académiques.

Une association de fait, baptisée « Collège », s’est ainsi formée en septembre 2016, annonçant dans la foulée les premiers dossiers dont elle s’emparerait : la répartition géographique optimale des assistants et stagiaires, la sécurité des MG et le burn out.

Plus récemment, le Collège a soutenu l’action e-Crash de la SSMG, qui a débouché sur une audience, en médico-mut, pour témoigner de l’immaturité de certains outils d’e-santé.

Depuis hier soir et une AG constitutive, le Collège est constitué en asbl. Si ses membres poursuivent de manière indépendante leurs objectifs et activités spécifiques, ils joindront leurs énergies pour faire progresser des dossiers et intérêts communs à la profession. Le CMG va s’employer à promouvoir les intérêts des généralistes auprès des autorités, mais aussi du grand public.

Il annonce qu’il se penchera - entre autres - sur des thèmes tels la formation (académique et continue), les conditions d’exercice, la promotion de la qualité ou la recherche en médecine générale.

Le Collège n’a pas encore, à ce stade, de président. Il est vraisemblable - une idée à valider lors du prochain CA - qu’il opte pour une formule de présidence tournante.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.