Implant Files - Deux hôpitaux sur trois admettent mal déclarer les incidents

Dans le cadre de l'enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) liée aux incidents avec des implants médicaux, Le Soir, Knack et De Tijd ont interrogé 105 hôpitaux sur la manière dont ils déclarent ces incidents, indique Le Soir sur son site mardi. Seuls 48 ont répondu, dont deux tiers admettent "des zones grises" dans leur procédure.

L'enquête met au jour que tous les hôpitaux belges ne déclarent pas la totalité des incidents liés à des implants médicaux à l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), alors qu'ils y sont tenus depuis 20 ans et que ce système doit permettre de tirer la sonnette d'alarme. Il a même été décidé en 2015 de créer un point de contact à cet effet dans chaque hôpital.

Les trois médias ont soumis à 105 hôpitaux belges une liste de sept questions, auxquelles seuls 48 établissements ont pris la peine de répondre. Si chacun déclare avoir mis sur pied ce point de contact "matériovigilance", le nombre d'incidents signalés est, lui, dérisoire. Les répondants ont en effet déclaré 72 incidents liés à un implant (soit moins de deux par hôpital), avec un seul cas de décès.

Deux hôpitaux sur trois admettent aussi qu'il est "vraisemblable", voire "certain" qu'une partie non négligeable des incidents échappent aux radars.

Lire aussi :

Près de 4.000 incidents liés à des implants signalés en Belgique depuis 2013

La ministre De Block défend l'AFMPS et dément tout rapport d'incident secret

Implant Files – «La sécurité du patient reste notre priorité», assure l'AFMPS

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.