« L'extension de la vaccination contre le HPV aux jeunes garçons est urgente »

Dans une réponse à une question parlementaire, la ministre Maggie De Block a fait le point sur l'extension de la vaccination contre le HPV aux garçons de 10 à 14 ans, selon la recommandation du Conseil supérieur de la santé. La ministre tend clairement à accélérer ce processus.

L'analyse coûts-bénéfice de cette extension est actuellement examinée par le Centre fédéral d'expertise (CFE). Si le remboursement de la vaccination contre le HPV est une compétence fédérale, les entités fédérées ont néanmoins besoin de documents techniques pour pouvoir prendre des décisions. Le CFE s'y attelle actuellement et les documents concernés devraient être envoyés prochainement à la Communauté flamande, à la Fédération Wallonie Bruxelles, à l'ONE, au SPF Santé publique et au Cabinet des Affaires sociales et de la Santé publique. Ces documents techniques ne comportent pas de recommandations, mais répondent aux questions concernant l'efficacité et la sécurité du vaccin ainsi que la mortalité et la morbidité liées au HPV. Si le rapport du CFE, qui sera probablement publié à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine, conclut que la vaccination contre le HPV est rentable, le Groupe technique Vaccinations préparera et accompagnera la procédure d'exécution avec tous les partenaires. Sciensano serait ensuite chargé de contrôler l'impact de la vaccination contre le HPV chez les jeunes garçons.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.